Tous les articles par Serge Bouchet

CONVOYAGE ALLEGRO

RÉCIT DU CONVOYAGE DE MON ALLEGRO AVEC SERGE BOUCHET

Voilà, je me suis décidé à acquérir ma propre machine, un Allegro de 2002, moteur Rotax 912, 970 heures au compteur.

Serge sera mon chef pilote pour ramener la machine en provenance de l’aérodrome NIMES COURBESSAC.

Après maintes tergiversations météorologiques suivies d’une longue attente due au  confinement, nous trouvons enfin un créneau favorable et prenons le premier TGV disponible pour le sud.

nous attaquons le Massif C
entral

Arrivés sur place, accueil très chaleureux par mon vendeur Francis qui nous reçoit chez lui pour le repas du soir et pour la nuit. Nous passons une très agréable soirée entre pilotes accompagnés d’Arnaud, un pilote A320 chez AirFrance.

Après une courte nuit, levé 6H30 pour un départ prévu à 8H00. Nous arrivons à tenir le timing avec un décollage en 36 et une sortie logique par le nord avec Serge en place gauche.

Après le Massif Central

La veille Serge avait contacté l’aérodrome de MOULINS MONTBEUGNY, celui-ci se trouvant à mi-chemin, nous avions décidé de refouler là-bas, les performances de la machine nous permettant normalement de l’atteindre. C’était sans compter sur le fait que nous étions peut être un peu chargés et que nous avons dû faire face à un vent du Nord Est de bout en bout, celui-ci nous faisant consommer plus que prévu.

150Km/h au 350° au FL55 sous contrôle avec 4517 affiché

Arrivée à environ 30 minutes de notre escale, l’aiguille du carburant commençant sérieusement à s’approcher de la limite raisonnable pour se poser, nous décidons d’assurer notre sécurité et de se poser sur le petit aérodrome le plus proche de notre position, LAPALISSE.

Arrivés sur place, pas de carburant disponible mais nous parvenons à nous faire emmener en voiture à la pompe à essence. Le refueling peut donc se faire avec en prime un petit café offert par les « locaux » !

Etape à Pont sur Yonne, nous sommes accueilli par une bête complètement ravagée

Redécollage pour cette fois, une nouvelle étape carburant à PONT SUR YONNE afin de ne pas rester fixés sur l’aiguille du carburant et se demander à quelle sauce nous allons être mangés….

Enorme vent de travers à l’atterrissage mais compensé par un accueil plus que sympathique par une connaissance (ami) de Serge qui nous offre à nouveau un café agrémenté d’une petite part de gâteau pour les plus gourmands.

Nous redécollons pour Meaux, sans embuche mais sommes tout de même contents d’arriver.

Et nous passons la Seine, reste 20 minutes de vol

Traverser la France pour la première fois à bord d’un ULM était une très belle expérience pour moi, n’ayant que 60 heures de vol. De plus faire le parcours avec Serge, croiser des gens adorables, des paysages magnifiques, a rendu cette navigation inoubliable et facile J

Alors merci à tous et à bientôt !

Serge dit : ce fus un super vol de 4h30, avec des paysages magnifiques, un Rotax qui tourne rond, un copilote extra et une machine confortable, super !

Lâché de Jérôme

Quel bonheur ! Après 2 ans de formation en ppl, je me suis dirigé vers le club Véliplane- Ulm Paris.

20200607_201032

Je passais très souvent devant le hangar et je constatais toujours beaucoup d’activité,  des quantités de belles machines et de nombreux adhérents qui se retrouvaient le week-end pour échanger.

Un jour, par curiosité je suis allé frapper à la porte du club; j’ai immédiatement été super bien reçu et je me suis aussitôt senti à l’aise dans une ambiance on ne peut plus conviviale.  On m’a présenté les machines et je suis tombé complètement sous le charme de l’Alpha-Trainer, un cockpit bien étudié avec un look d’ enfer. Je me suis tout de suite décidé, d’autant plus que la semaine précédente j’avais passé avec succès le brevet théorique en candidat libre.

Les trois dernières années, j’avais volé sur dr 220, dr 400, Cessna 152 et 172 et PA 28, et je dois dire que la première montée initiale en Alpha a été incroyable : Une machine extraordinaire, légère et très intéressante à faire voler, à mon humble avis. Mais ce que j’ai le plus apprécié dans mon expérience Véliplanante c’ est l’ambiance  au sein de l’équipe,  avec évidemment Serge et Geneviève qui m’ont très rapidement adopté et bien sûr, mes instructeurs qui, chacun à  sa façon, ont mené à bien ma formation. Philippe, Erwan et Bertrand,  je vous remercie de m’avoir transmis votre expérience et en prime, votre passion.

Je me souviendrai toujours  de ce lâcher en plein déconfinement avec un masque chirurgical. Aujourd’hui je suis breveté  ULM et j’ai vraiment envie d’enchaîner les heures sur les machines du club:     – Le Nynja qui est trés sympa et  rassurant, l’ Alpha évidemment et le futur FK9 qui fera l’objet d’un nouveau lâcher.

Merci à toute l’équipe du Véliplane pour ces beaux moments d’échanges.

Jérôme

COVID-19 (coronavirus)

Bonne nouvelle ! nos activités vont pouvoir reprendre à partir de demain, soit le 11 05 2020 ! Les conditions de cette reprise ne sont pas encore complètement définies.

Les vols à titre  »privé » sont possibles, les cours de théorie, en respectant les distanciations, sont aussi possibles.

Les vols d’instruction et baptêmes de l’air restent en suspens pour l’instant.

Si vous souhaitez venir, et nous vous y encourageons, mais nous vous demandons d’avoir la gentillesse de nous téléphoner avant (bureau : 01 60 04 76 00, ou Serge : 06 07 49 18 86, ou encore Ge : 06 78 93 23 33 et par mail à info@veliplane.com ) de façon à respecter la règle de 10 personnes maximum sur place. merci pour cela.

Nous vous demandons aussi et solennellement de bien respecter les gestes barrières, d’être équipé de votre masque et de le porter.

DCIM100MEDIA

Par ailleurs, du gel hydroalcoolique, des lingettes et tout le nécessaire pour une hygiène renforcée est mis en place au club, servez-vous en ! Des affichettes de rappel sont disposées dans le centre. Éventuellement des masques (en secours) seront disponibles.

Tout est là…

A très bientôt, en pleine forme, pour de nouvelles aventures enrichissantes et continuer à profiter de notre passion.

De Jean BOR inventeur ! 
gloire à lui !!
De Jean BOR inventeur !
gloire à lui !!

Prenez soin de vous et de vos proches, restons très prudents.

Serge Geneviève et Philippe ainsi toute l’équipe,

LÂCHÉ de jules

Bonjour Serge / Geneviève (selon qui ouvre le mail),

J’ai terminé le petit texte écrit après mon lâcher, si vous voulez le poster sur le site du Véliplane !
Je le joins au mail. 🙂

Bonne fin de weekend et à bientôt !! Bons vols !

Alors que je réalise mes premiers vols seul à bord, concrétisant près de dix ans de passion pour l’aviation, comment ne pas me souvenir de ce jour où j’ai poussé pour la première fois la porte du Véliplane ? C’était au printemps dernier.

J’y ai découvert l’univers de l’ULM, un monde d’appareils variés au pilotage exigeant rigueur et responsabilité. Mais j’ai aussi découvert une équipe profondément chaleureuse et humaine. Les cours se sont succédé, en Nynja d’abord puis en Alpha Trainer. Durant cette formation, j’ai pu compter sur Erwan et Philippe, instructeurs passionnés et pédagogues comme on en fait peu !

Puis ce fut ensuite le grand jour, celui du lâché. Légère appréhension amplement compensée par un immense enthousiasme ! La joie de voler seul a bord est immédiate, et l’entraînement fait son œuvre : tout se déroule bien. En de tels instants, on se dit que la sensation du moteur qui vibre en montée initiale et le reflet du soleil sur les lacs qui bordent les piste valent très largement les nuits de révisions plongées dans les pages du manuel Cépaduès !

Puis une épreuve de navigation plus tard, ça y est. Un jour on monte dans l’appareil en tant qu’élève, et puis on en ressort Pilote. Alors on se rappelle la phrase de De Vinci sur le vol : “Une fois que vous aurez goûté au vol, vous marcherez à jamais les yeux tournés vers le ciel, car c’est là que vous êtes allés, et c’est là que toujours vous désirerez ardemment retourner.”

Je tiens donc à remercier avec sincérité toute l’équipe du Véliplane, Serge, Geneviève, Philippe, Erwan, et tous les autres membres de ce club où aviateur rime avec bonne humeur !

LÂCHÉ De Vincent

De Vincent

Décembre 2017: j’envisage d’essayer l’ULM. Après une recherche sur internet, j’atterris au Veliplane, pour faire une séance d’initiation en Ulm multiaxes. Juste pour voir. 

Je fais mon premier vol, je sors de l’ULM, et là, sans hésitation, je remplis les papiers pour me lancer dans une formation de pilote d’Ulm. 

Au début je progresse à un bon rythme, j’apprends à connaître et à maîtriser la machine (le Nynja). En tours de piste, ce fut plus laborieux. Je gère correctement ma finale, mais impossible de trouver le bon dosage pour l’arrondi. J’ai donc passé des heures et des heures à enchaîner les tours de piste, en essayant de me corriger à chaque fois,  en écoutant les conseils avisés de mes instructeurs: « Tiens le plus longtemps », « refuse le sol », « ne tire pas trop sur le manche ». 

Et puis un jour, « miracle »: j’enchaîne (enfin) plusieurs atterrissages avec un arrondi (à peu près) maîtrisé ! Heureusement car je commençais à perdre confiance ! 

Mais j’étais bien loin du lâcher ! En effet, je passe plusieurs mois à enchaîner les séances avec des conditions pas vraiment favorables au lâcher solo (trop de vent, trop de monde, mauvaise séance…). 

Le 7 décembre 2019, après plus d’un mois d’abstinence (de vol), je prends la route en direction du Veliplane. Comme d’habitude, dans la voiture, j’appelle l’ATIS, pour me mettre dans l’ambiance et me préparer mentalement. Piste 25 en service, 7kt de vent à peu près dans l’axe, visibilité 8km. En plus de ça, le ciel est gris, je me dis que le lâcher, ça ne sera encore pas pour cette fois. 

J’arrive au club, je vais voler avec Philippe aujourd’hui. Prevol, on écoute l’ATIS, j’appelle la Tour, c’est parti pour des tours de piste sur la 25. On fait le circuit de piste classique puis après on enchaîne sur des rapprochés. Au deuxième touché, Philippe me dit « tu m’en refais un ou deux comme celui là et c’est bon ». Bien sûr, le touché suivant était moins réussi… mais convenable tout de même. Ensuite, une panne moteur en vent arrière, un encadrement… Et là Philippe me confirme que je vais être lâché!

J’ai les jambes qui tremblent un peu mais je m’en sens capable (et je me dis surtout que si l’instructeur m’en pense capable alors ça doit être le cas). On fait un briefing, Philippe me prévient que l’ULM décollera plus rapidement et montera beaucoup plus vite qu’à deux, mais ça, à force de lire tous les témoignages des lâchés, j’en avais bien conscience. 

Après avoir signé le fameux papier d’entraînement seul à bord, je me lance. Je contacte la tour, Philippe précise à la radio que c’est un lâcher solo. Je roule jusqu’au point d’arrêt de la 25 gauche. Je stresse, j’en viens même à me demander ce que je fais là. Heureusement, le roulage jusqu’à la 25 est long, j’ai eu le temps de me raisonner ! J’applique ma procédure CAIN PVS et puis…. « Papa Romeo prêt au point d’attente 25 gauche », la tour m’autorise à décoller et c’est parti ! Effectivement l’accélération est bien plus franche lorsqu’on est seul, ça m’a bien surpris. Concentration maximale, je me répète tout ce que j’ai entendu pendant ma formation, du pied à droite, on garde bien l’axe, et tout se passe super bien. 

Je m’annonce en vent arrière, je prends le temps de vérifier les paramètres moteur, le carburant, tout va bien. Je savoure. Je regarde à plusieurs reprises le siège à ma droite: il est bien vide ! 

Ensuite, la finale. J’ai coupé les gaz un peu tôt mais je rattrape le plan et je fais un atterrissage très correct. J’enchaîne avec deux autres tours puis retour au parking, satisfait et fier.

Un grand moment et une étape importante dans ma formation. J’ai hâte d’y retourner ! 

Merci à toute l’équipe, en particulier Serge, Geneviève, Philippe, Erwan et tous les autres instructeurs avec qui j’ai pu voler. J’ai découvert un super club avec une bonne ambiance, des instructeurs sérieux et très attachés à la sécurité. 

Merci pour tes louanges et pour la patience qu’il t’ as fallu pour attendre d’avoir le bon moment, celui ou tout les paramètres sont au verts, plein de bons vols toujours en prudence, on te fais confiance.

HOP ! NOUS RELANÇONS LES NAVIGATIONS ECOLE DU DIMANCHE MATIN !

A partir de dimanche prochain, et tous les dimanches, nous reprenons les navigations à destination des élèves, bien sûr tout le monde est le bienvenue.

Le but est de réaliser ainsi, au moins, une navigation que vous pouvez préparer à l’avance.

Ce sera, pour trois dimanches consécutifs une navigation en triangle dans les aérodromes du coin.

Et un dimanche sur 4 une navigation plus importante.

Réservez vite vos places sur les multiaxes, pendulaires et Autogires

Les co-Uailemmeages sont possible avec des pilotes qui sont solo (faut partager les frais…)

Rendez-vous à 9h et pour les nav plus longues rendez-vous à 8h

Voici maintenant le calendrier et le programme prévus :

Break des nav car début des fêtes de fin d’année…

Dimanche 12 01 2020 : Coulommiers, intégration et touché, route sur Château Thierry, intégration et complet, pause-café, et retour sur Meaux.

Dimanche 19 01 2020 : Verdun (beaucoup son demandeurs) pour aller voir les tranchées de la première guerre mondiale, 220 Km à l’est, on mange sur place et on reviens, tranquille.

Dimanche 26 01 2020 : Fontenay Trésigny, intégration et touché, route sur Melun, intégration et complet, pause-café, et retour sur Meaux.

Dimanche 02 02 2020 : Château Thierry, intégration et touché, route sur Soissons, intégration et complet, pause-café, et retour sur Meaux.

Dimanche 09 02 2020 : Nangis, intégration et touché, route sur Moret, intégration et complet, pause-café, et retour sur Meaux.

Dimanche 16 02 2020 : Semur En Auxois (LFHQ), super beau village médiéval conservé ! on réserve le resto, 20 minutes de marche féérique, on mange et on reviens tranquille.

Le vol a ailes battantes

Dimanche 23 02 2020 : La Ferté Gaucher, intégration et touché, route sur Nangis, intégration et complet, pause-café, et retour sur Meaux.

Dimanche 01 03 2020 : Nangis, intégration et touché, route sur La Ferté Alais, intégration et complet, pause-café, et retour sur Meaux.

Dimanche 08 03 2020 : Soissons, intégration et touché, route sur Compiègne, intégration et complet, pause-café, et retour sur Meaux.

Dimanche 15 03 2020 : Le Tréport (LFAE), via Amiens pour intégration et touché, complet au Tréport, restauration et retour tranquille sur Meaux.

Dimanche 22 03 2020 : Le Plessis, intégration et touché, route sur Persan, intégration et complet, pause-café, et retour sur Meaux.

Dimanche 29 03 2020 : Château Thierry, intégration et touché, route sur La Ferté Gaucher, intégration et complet, pause-café, et retour sur Meaux.

Dimanche 05 04 2020 : Château Thierry, intégration et touché, route sur Epernay, intégration et complet, pause-café, et retour sur Meaux.

Dimanche 12 04 2020 : Baisy-thy en Belgique une fois ! fief des VL3. plan de vol obligatoire… voir http://www.ulm.be/fr/29-vol , c’est 220 km au 40° environ, on réserve un peu à manger sur place, et on prend le chemin du retour. superbe ballade !

Dimanche à déterminer : Chambley, et/ou ce que vous pourriez souhaiter 🙂

Voilà pour l’instant…

Si mauvaise météo, la nav. sera reportée. Je mettrais le calendrier à jour régulièrement.

A vos cartes et préparations.

Si vous avez besoin de cartes nous avons cela au club.

N’hésitez pas à revenir vers nous pour toutes vos questions, par ailleurs, nous organiserons une séance de préparation à ces navigations la veille, soit le samedi à partir de 14h30.  

On vous attend nombreux, joyeux et en pleine forme.

Annoncez nous, à l’avance vos intentions si vous souhaitez réaliser une ou plusieurs de ces Nav.

Et si vous avez des idées ou des souhaits, lancez nous les …

Bien à vous et à très bientôt là-dessus.

Serge et l’équipe des Instructeurs et Ge pour vous servir !

prose d’Alex

très studieux
Alex au milieu très studieux

Bonjour Geneviève, Serge

Comme prévu je vous fait un petit compte rendu sur ma formation IULM à Véliplane pour la rubrique « témoignages » des ex instructeurs stagiaires.

Tout a commencé lors d’un vol (je fais l’aller tu fais le retour) effectué avec un collègue pilote qui me dit  « Pourquoi tu fais pas instructeur ? ». 

L’idée a germée et me voilà à Meaux, avec un café offert par Philippe. P qui me souhaite la bienvenue à Véliplane.

Autant le dire tout de suite, il vaut mieux arrivée à la pré évaluation avec de bonnes bases théoriques et pratiques, ça rassure.

Ne pas hésiter à se remettre en question, apprendre rapidement les us et coutume du club et du terrain.

Une fois cette étape franchie, ce n’est que du bonheur de faire partie de l’équipe. L’instructeur stagiaire est bien encadré, responsabilisé et mis en confiance soit par Serge, Philippe, Erwan, Bernard sans oublier Geneviève.

J’ai eu la possibilité de faire de nombreux cours théorique le samedi après-midi, navigation, règlementation, espace aérien, en fait comment mettre simplement en pratique les connaissances théoriques appliquées à la navigation.

En tant qu’instructeur, j’ai également eu la chance d’avoir 12 élèves différents de tous niveaux, du tout débutant (premier vol) au déjà breveté, de faire une navigation sur Verdun au mois de novembre avec 30kts de vent et une température proche de zéro sur le coyote qui n’a pas de chauffage, avec des élèves super motivés, c’est du pure Véliplane.

Les particularités de Véliplane sont :  Geneviève avec la planche des vols, en chef d’orchestre, les week end ou les vols s’enchainent, Serge avec des yeux dans les coins et des oreilles qui trainent (absolument rien ne lui échappe), mais où est Philippe, ah il est en vol.

Et dans toute cette activité tu fais ton petit bonhomme de chemin d’instructeur stagiaire en progressant de jour en jour grâce à l’aide de l’équipe et de sa bienveillance (la bille , la vitesse, la radio , l’altitude, le cap, le carburant, la météo, les élèves, les machines et j’en oublie…).

Et puis un jour tu es prêt pour le test, les heures pratiques et théoriques sont bien renseignées dans ton cahier de suivi instructeur (pas facile l’administratif).

Le jour du test, tu es un peu tendu mais tu es prêt donc pas de problème.

Me voilà IULM et fier de ce parcours, de cette école que je recommande.

Maintenant je débute une carrière d’instructeur bénévole à Persan à l’ACVO.

Merci à tous,

A bientôt

Alex

prose d’Aurélien

Ça y est… le premier lâché !

Cet instant unique se rapprochait de semaines en semaines, forcément.

Les reports se sont succédés, notamment provoqués par des conditions météorologiques incompatibles avec un lâché solo en toute sécurité. L’épisode de canicule, entre autre, n’y a pas été étranger.

Puis on ne s’y attend plus vraiment.

Mais ce jeudi 08 août 2019, en cette fin de belle journée, après trois tours de pistes de ce superbe terrain de Meaux-Esbly   , Erwan donne le feu vert pour un atterrissage complet : c’est l’heure du lâché !

Après quelques brèves formalités administratives autorisant l’élève pilote à s’entraîner seul à bord puis une nouvelle visite prévol de la machine , c’est bon pour une nouvelle mise en route. Roulage. Point d’attente. Actions vitales. Les process appris et répétés sont restitués. Aligné , dernière vérification , un coup d’oeil sur la place droite  : vide ! mince alors, c’est la première fois !

 Il faut s’y faire.  Gaz à fond. Pied à droite. Palier. Montée initale. Puis restitution des tours de pistes.  Le paysage est dégagé. Vue  sur Paris à l’ouest. Meaux à l’est du terrain. Au-dessus , au nord,  les commerciaux en final deux par deux  sur Roissy CDG. Concentré. Il est temps de regagner le planché des vaches avec un complet.

Le premier lâché, le premier vol solo. Ce n’est pas l’aboutissement de la formation. Bien au contraire.  Ce n’est que le début.

Rester humble en toute circonstance et s’entraîner.

Merci à Serge & Geneviève et à toute l’équipe de ULM PARIS – Veliplane.

Merci aux instructeurs Philippe, Erwan, Laurent. Merci pour vos conseils.

N’hésitez plus, poussez la porte de ce club où règnent bon esprit et bonne humeur !

Bons vols à tous.

AR

Prose de Loïc

Ça y est, après des tours et des tours de piste, des nav. plus ou moins longues, plus ou moins complexes, 2 machines à prendre en main, 3 lâchés solo et la pression qui va avec…j’ai décroché le précieux sésame, le brevet !
Mon blocage, ce satané arrondi, à quel moment le faire, ni trop tôt, ni trop tard, le maintenir et se poser tout en douceur.
Quelle sensation lorsqu’en ce début janvier après 3 tours de pistes, Philippe me propose de partir en solo…Un sentiment de joie mélangé à une appréhension certaine…
Mais comme à son habitude, Philippe a su rassurer avec son calme légendaire et ses précieux conseils, un bon briefing et c’est parti !
Concentration maximale, je me remémore l’ensemble des conseils prodigués par Philippe, Erwan et Serge, maintenir la vitesse, être dans l’axe de la piste, la pente idéale, ni trop long, ni trop court, la phraséologie radio, et après 3 tours de piste, retour au hangar Véliplane, avec une joie et un soulagement certains…
On m’avait dit que cette sensation ne se vivait qu’une fois, je confirme !
Je suis très heureux d’avoir pu bénéficier de la formation et des précieux conseils de plusieurs instructeurs et leur personnalité si différente :
Philippe, calme, d’humeur égale, patient et toujours un mot pour encourager le moindre progrès.
Erwan, exigeant, précis, pointu, des conseils avisés pour faire progresser.
Serge, sa chaleur humaine, son expérience légendaire, son pilotage « aux fesses » et sa fameuse phrase « si je ne dis rien, c’est que tout va bien »
Et sans oublier les instructeurs stagiaires avec chacun leur approche et leur pédagogie.
Je débute maintenant mes premières balades seules avec toujours à l’esprit que je reste un pilote débutant, avec les précautions qui s’imposent…
Ma priorité maintenant est d’acquérir de l’expérience pour progresser à chaque sortie et prendre du plaisir !
Un grand MERCI à l’équipe sans oublier Geneviève pour son accueil chaleureux et sa bonne humeur.

merci Loïc, bé plus qu’a voler et voler 🙂