Tous les articles par Serge Bouchet

Cours théoriques, c’est reparti !!!!

Bonjour à tous,

Nous proposons, à partir de samedi prochain le (13 10 2018) et tous les samedi, des cours théoriques avec, comme thématique, la navigation.

cela mène à tout le reste, les cartes VAC, les notam, la météo, la machine, le pilote, les cartes Aéro et leurs légendes, la phraséo radio, etc…

Ce sera de 15 heures à 18 heures,

préparez vos questions si vous en avez 🙂

Qui souhaite participer ?

à très bientôt

La formation Instructeur de Michel

Formation Instructeur Véliplane

Juillet 2018 : « … Au fait Michel, il faudra que tu me fasses un compte rendu de ta formation d’instructeur … »
Ah ! Voilà bientôt un an qu’elle est terminée et j’espérais bien être passé au travers. Mais c’était sans compter sur l’indéfectible persévérance de Serge. Eh bien allons-y.
Devenir instructeur, faire de la formation, c’était dans la continuité de mon parcours, tant professionnel (je fais du conseil en mobilité professionnelle pour les cadres et ai dispensé beaucoup de formations), que personnel, associatif et sportif (maître-nageur sauveteur et moniteur fédéral de plongée). Et puis la retraite approche, alors voilà de quoi m’occuper sainement durant ces prochaines années.
Mi-2016 : La décision prise, je fais un tour d’horizon des écoles qui forment à ce précieux sésame. Habitant en banlieue sud de Paris, mon ULM étant basé à Coulommiers, le choix se concentre rapidement vers Véliplane.
S : Véliplaneuu bonjour.
M : Allo, bonjour, je souhaite suivre une formation d’instructeur 3 axes.
S : Ah oui, c’est une très bonne idée ça. Et ben viens on va en reparler …
Çà y est, c’est parti. Le tour du propriétaire, le hangar, les appareils, Serge lance quelques consignes en passant aux pilotes qui sont sur le trajet, et retour à l’accueil où, derrière le bar, Ge s’empresse de me proposer un café.
Premier test, moyennement concluant, et déjà la perspective du travail qui reste à accomplir se dessine. Tant mieux, j’ai conscience d’une partie de mes lacunes et je suis là pour apprendre.
C’est Philippe qui se charge de la mise à niveau. Les cours s’enchaînent, et quel plaisir de travailler avec lui. Pédagogue hors pair, il sait, tout naturellement, mettre à l’aise et rendre accessible l’apprentissage de cette discipline, quand nombre s’acharnent à en faire une contrainte. Toujours encourageant, il sait parfaitement dire les points à améliorer tout en faisant ressortir l’avancée des progrès. D’autres instructeurs viennent ponctuellement compléter cette formation, Bernard avec une approche plus « rigoureuse », Guy, et plus tard Patrick, Erwan. Bref, de quoi s’enrichir de la diversité des connaissances de chacun.
Un de mes points noirs reste la radio (étant basé sur un aérodrome non contrôlé, je ne pratique pas) pourtant pas très compliquée, mais qui me prend une énergie de concentration folle, forcément au détriment du pilotage. A force de répéter, ça finira par renter. J’avance, mais un souci de santé avec une intervention chirurgicale à la clé vient interrompre quelques mois le process.
Retour et reprise avec encore un peu de mise au point puis, on rentre dans le vif du sujet de la partie enseignement. Cours théoriques et pratiques, d’abord avec Philippe, (toujours aussi didactique dans son approche, avec lui, tout est simple) pour se familiariser avec le discours, les points de vigilance et la transmission de connaissance. Il y a, quand même, pas mal de sujets à traiter afin de valider cette étape et nécessite, pour cela, du temps pour s’en imprégner.
Enfin, j’entame la dernière phase avec de vrais élèves, et le constat que toute cette préparation me permet d’aborder sereinement cette responsabilité, même s’il reste encore des réglages à effectuer. Mais pour cela, la « bonne étoile » veille ! En effet, inutile d’espérer passer entre les mailles de l’omniprésente vigilance de Serge. Il est partout, voit tout, entend tout. Une approche un peu rapide, la roulette de nez pas soulevée au décollage ou non maintenue à l’atterro, le contrôleur qui envoie un message non capté, la vitesse de montée, la pente de descente, l’interrupteur pas remis à 0, le carnet mal rempli, etc., etc ………… . Il m’a même avoué avoir observé les évolutions depuis sa voiture de l’autre côté du terrain !! Et quand c’est, enfin bien, il sait le dire aussi.
Après tout ce travail, le passage de l’examen final devient une « formalité » qui se concrétise, pour moi, en octobre 2017. Tout ça dans une ambiance très conviviale, entouré de passionnés toujours prêts à partager leurs connaissances et expériences.

un grand merci Michel et on termine ta formation Autogire…

Des cours destinés aux femmes des pilotes !

Bonjour Les pilotes,

Nous souhaitons mettre en place des cours destinés aux femmes/hommes des pilotes qui seraient amenées à voler avec leur conjoints.

Il s’agirait de quelques séances de tours de piste pour les sensibiliser à savoir poser l’Ulm (ramener la machine au sol et s’en sortir le mieux possible).

Cela se ferait sur la machine du propriétaire à un tarif de 75€ l’heure.

Mesdames, Messieurs qui commence ?

A très bientôt là-dessus, en pleine forme et bien à vous

Serge

Les petites navigations école du dimanche matin, c’est reparti !

Bonjour l’équipe,

là, c’était une sortie sur Maubeuge avec le Nynja école

Nous reprenons les navigations écoles le dimanche matin.

Une semaine sur 2.

ce sont des petites navigations, en triangle, à but pédagogique.

Possible en Autogire, Pendule et Multiaxes…

Réservez vite vos places J.

Rendez-vous vers les 9 heures.

Donc voici le calendrier :

Dimanche 14 10 2018 : Le Plessis, intégration et touché, route sur Persan, intégration et complet, pause-café, et retour sur Meaux.

Dimanche 28 10 2018 : Château Thierry, intégration et touché, route sur La Ferté Gaucher, intégration et complet, pause-café, et retour sur Meaux.

Dimanche 11 11 2018 : Verdun (normal) pour aller voir les tranchées de la première guerre mondiale, 220 Km à l’est, on mange sur place et on reviens, tranquille.

Dimanche 25 11 2018 : Coulommiers, intégration et touché, route sur Château Thierry, intégration et complet, pause-café, et retour sur Meaux.

Tout le monde est prêt !

Dimanche 09 12 18 : Fontenay Trésigny, intégration et touché, route sur Melun, intégration et complet, pause-café, et retour sur Meaux.

Dimanche 13 01 19 : Château Thierry, intégration et touché, route sur Soissons, intégration et complet, pause-café, et retour sur Meaux.

Des belles couleurs

Dimanche 27 01 19 : Nangis, intégration et touché, route sur Moret, intégration et complet, pause-café, et retour sur Meaux.

Dimanche 10 02 19 : La Ferté Gaucher, intégration et touché, route sur Nangis, intégration et complet, pause-café, et retour sur Meaux.

Me voila parti pour un tour de Biplan ! Génial !

Voilà pour l’instant…

Si mauvaise météo, la nav. est reporté au dimanche d’après.

A vos cartes et à vos préparations.

Si vous avez besoin de cartes nous avons cela au club.

On vous attend nombreux, joyeux et en pleine forme.

Et si vous avez des idées ou des souhaits, lancez les …

Bien à vous et à très bientôt là-dessus.

Serge

Prose du lâché de Guillaume

Bonjour

Voici mon texte:

Après un an de travail et d’innombrables tours de piste, voici le moment venu… à la fois attendu et redouté : me voici, seul, avec  cette machine que j’ai appris à apprivoiser, et qui est devenu,  au fil des mois, un compagnon fidèle, ce bon vieux NYNJA  F-BJPR.

Après avoir écouté les derniers conseils de Serge et de Jean-Michel,  je suis prêt.  Je mets le contact et crie « moteur !!!». L’avion s’ébranle et je roule vers le point d’attente 34 gauche (et non droit comme annoncé à la radio…maudit stress).  Une fois la procédure CAIN   faite, vient l’instant de vérité : je m’aligne et je décolle. L’ULM se lance et monte dans le ciel calme. Je suis seul dans le ciel, seul face à mes responsabilités …et heureux !!! Le stress a disparu, tout n’est plus que concentration (enfin presque car j’oublie de m’annoncer pour ma première vent arrière…). J’enchaîne les tours de pistes. Le petit NYNJA vole bien, docilement, tout se passe bien, c’est un rêve. Mais il faut bien s’arrêter à un moment donné, et je termine ce merveilleux vol et retourne au parc, des étoiles plein les yeux. Tout le travail fourni à payer, les conseils des instructeurs  m’ont bien préparé pour ce moment.

Je ne regrette pas ce jour où j’ai croisé Serge, au salon du Bourget 2017, et qui m’avait dit : «  Viens et en plus on t’offre le café !!! ». Si c’était à refaire, je referai pareil, je repousserai la porte d’ULM Paris. L’équipe est super, pleins de gens humbles, sympas et compétents. Alors je n’ai qu’un conseil, si vous vous voulez volez, venez voir ULM Paris, et en plus le café est très bon!!!

 

Merci encore pour tout vos conseils donnés et à venir…vous êtes géniaux.

Serge

Je te dirai quand je souhaiterai voler.  Je te dirai en fin de semaine.

 

A bientôt

La prose de Jean-François

JF et Môa

Il n’en est pas question !
Je n’ai pas envie de passer mes journées à dire « la vitesse, la vitesse ! » à des élèves qui s’acharnent à prendre beaucoup de libertés avec cette dernière.
C’est ainsi qu’à débuté ma formation d’instructeur.
Devant l’afflux d’élèves, notre chef pilote s’était, en effet, mis dans la tête de renforcer le corps professoral et son choix s’était porté sur moi. Après plusieurs mois d’une résistance acharnée, j’ai fini par rendre les armes pour avouer, du bout des lèvres, que je n’y étais plus systématiquement opposé.
Restait maintenant à trouver un centre de formation. Formé à Saint-Dié, il a voulu m’y entrainer. Le centre venait de fermer.
Espérant sans doute qu’un site très éloigné de la région parisienne m’inciterait peut-être à concentrer ma formation sur une période bloquée et être ainsi disponible plus tôt, il imagina un instant m’expédier à Valence. Là encore le centre venait de fermer.
Il décida alors de passer aux choses sérieuses et rechercha le meilleur centre de la région parisienne.
C’est ainsi qu’un beau matin je me retrouvais à Véliplane et que je fis la connaissance de Serge, Philippe, Bernard, Geneviève et bien d’autres encore.
Restait à présent à faire connaissance avec les machines : le Nynja, le Coyotte et l’Alpha Trainer. Moi qui suis un fervent adepte des ailes basses (j’aime bien voir où je vais quand je tourne !) j’avais le choix entre une aile haute, une autre aile haute et enfin, une aile haute. Pour détendre l’atmosphère, Serge m’annonça doctement que quand on passe sur le toit, il vaut mieux avoir une aile haute !
Mais avant de voler, il faut déjà réussir à entrer dans la machine. Je sais que c’est ce qu’il y a de plus difficile avec un ULM, mais là, avec le Coyotte, on atteignait des sommets (seule l’escalade de la place avant d’un Piper J3 me semble plus difficile.) Il me fallut donc mettre au point une méthode conciliant l’exiguïté de la machine, ma grande taille, une souplesse bien érodée par les années et la nécessaire dignité que doit conserver un instructeur face à ses élèves.
Puis viennent les vols. Sur le Coyotte, l’ennemi c’est indicutablement la bille. A la moindre inattention, elle s’échappe, et il lui arrive même, les mauvais jours, à rester coincée complètement en bout de course. Pour la ramener à la raison, il suffit de luis taper énergiquement dessus et vaincue, elle consent à revenir au milieu. Devant l’efficacité de la méthode, je me demande si ce n’est pas transposable à d’autres situations, notamment avec des élèves rebelles.
Le Nynja est une belle petite machine qui favorise le développement asymétrique des muscles des épaules. En effet, avec son manche central, autant elle est légère lorsque l’on tire vers soi, autant elle est rétive quand on prétend aller dans l’autre sens.
L’Alpha Trainer est une superbe machine, un vrai plaisir à piloter…jusqu’au moment où, deux à bord, de préférence d’une certaine corpulence, il faut sortir deux crans de volets en finale. Avec le coude tu laboures consciencieusement les côtes de ton voisin, qui plein de bonne volonté cherche pourtant à se faire tout petit, et tu profères tout une série de jurons destinés à ces foutus ingénieurs qui ont réussi à placer la commande à un endroit pas possible.
Les vols se poursuivent donc normalement en faisant attention au circuit : « Attention tu ne passes pas là, car c’est là qu’habite le commandant d’aérodrome; tu évites surtout ce village, il est plein de grincheux, contourne la ferme pour ne pas les déranger, etc. » (Notez bien la gradation dans les interdictions).
Puis viennent les élèves. Ce qui est agréable avec eux c’est qu’ils éprouvent, naturellement une certaine tendance à surestimer tes capacités. C’est toujours bon pour un ego qui a pu être malmené au cours de vols précédents, notamment avec les formateurs.
Arrive enfin le jour du test. Et là, comme pour tout le reste, c’est du sérieux. Pas question de négocier la question du cours théorique, elle est tirée au sort dans une petite boite comportant 19 numéros. Les prévols techniques et pédagogiques sont passées sous l’œil débonnaire mais acéré de Philippe.
Ne crois pas que le fait d’avoir fait toute ta formation à Véliplane va te dispenser du test de maniabilité: décrochage (pépère sur l’Alpha Trainer), virages à forte inclinaison, panne en campagne moteur calé, encadrement; c’est bref, mais c’est dense.
Puis il te revient de donner une leçon, le virage en ce qui me concerne. Là je dois reconnaitre qu’avec Philippe, j’avais un élève particulièrement doué qui réussissait du premier coup tous les exercices que je lui demandais. Un vrai bonheur ! Ce n’est que lorsqu’il se souvenait qu’il devait jouer le rôle de l’élève qu’il oubliait parfois d’assurer la sécurité afin de vérifier que je n’oubliais pas de le lui rappeler.
Enfin, dernière épreuve, pourtant non inscrite à l’examen : le remplissage des papiers. Tu te trouves normalement dans la salle de cours; Serge est à son bureau dans une autre pièce. Compte une bonne demi-heure à entendre : « JF, viens signer le formulaire n°1 !, JF, vient remplir le formulaire °2!; JF, c’a fait combien d’heures en tout ?, JF, je te fais trois photocopies, non plutôt viens les faire toi-même, je te montre comment fonctionne la photocopieuse, etc. » Et toi tu dis « oui » à tout puisque, in fine, c’est pour avoir ce foutu papier qui fera de toi un instructeur.
Après tu pourras quitter Véliplane, mais une chose est certaine, tu n’oublieras jamais leur gentillesse, leur compétence et leur disponibilité. Au point que tu ne pourras sans doute plus jamais traverser les cieux de Meaux sans y faire une petite escale, te replonger dans une ambiance vraiment sympathique et rajeunir un peu en annonçant à la radio : »Meaux de F_Jxxx, un ULM xxx au parking Véliplane. »
Une fois encore : Merci à tous !

Superbe Alpha Trainer à vendre

A vendre superbe Alpha Trainer

428.45 heures au 17 07 2018

Premier vol le 29 03 17

Il est tout équipé, radio 8.33, transpondeur mode ‘’s’’, chauffage cabine, strobes, parachute, coffre à bagages, palonniers réglables, Garmin intégré, aérofreins, headset…

Prix du neuf : 93 000€, prix demandé : 76 000€

La machine est très complète et fonctionne impeccable, l’entretien a été scrupuleusement respecté, aucun frais à prévoir.

essais à Meaux-Esbly, demander Serge au 01 60 4 76 00, merci

La prose de Pascal

C’est l’histoire d’un mec,
(introduction d’un célèbre comique des années 80)

Je pourrai ainsi commencer ce récit, mon rapport à notre passion commune, l’aviation ayant commencé à cette époque.
Abandonnant la pratique de la moto verte notamment l’enduro, et certainement sous l’influence d’un service militaire effectué sur la base aérienne 112 de Reims, je me suis tourné vers la pratique du vol moteur à l’aéroclub de Rethel dès 1988.

Arrivant en fin d’activité professionnelle, une implication renforcée dans cette association me semblait aller de pair avec la poursuite de la pratique du vol, particulièrement pour y consolider la section Ulm.
J’entrepris donc les démarches en fin d’année 2017 pour devenir instructeur Multiaxes, après renseignement auprès des organismes de tutelle, sur les modalités, le timing, les centres de formation, je me suis naturellement orienté vers une structure à l’activité soutenue.
La qualité du premier contact et l’élaboration d’un plan de formation précis m’ont rapidement engagé chez Véliplane.

Ainsi dès février, évaluation, préparation à l’examen théorique, prise en main des machines, et formation se succédèrent au rythme de deux journées par semaine.
Pour devenir instructeur stagiaire courant du printemps, et ainsi progresser jusqu’au jour du test le 1°juin.
Objectif atteint pour rejoindre et suppléer l’instruction section Ulm dans mon association Ardennaise dès l’été prochain.

La rigueur de la formation reçue dans une ambiance néanmoins fort sympathique m’invite à recommander et surtout à remercier l’ensemble des personnes qui m’ont permis ce parcours.
Du responsable de formation Serge, aux instructeurs Philippe, Bernard, Bertrand …, et à ceux que j’y ai rencontré Jean- Jacques, Gégé, Michel, Bernard …, aux élèves instructeurs Jean Michel, Norman, Jean François …, aux élèves Guillaume, Marc, Marius …,
Sans oublier Geneviève pour sa convivialité toute féminine (dans ce milieu somme toute très masculin).

A tous , un grand MERCI.

Et pour conclure (avec un filet d’accent méridional façon Boss, qui réjouit l’oreille et le cœur) ne changez rien.

Vous êtes au top, l’Equipe

Merci à toi Pascal et oui anime ton club au mieux, félicitations

Nous tenons salon à Blois, notre stand est le N°51

La fabrique

L’équipe,

Nous tenons salon à Blois, notre stand est le N°51

Vous pouvez venir voir toute la gamme des pendulaires P&M ainsi que la boutique  »Air Ulm Paris » qui propose tout pour les pilotes.

Le Véliplane sera aussi présent pour vous présenter leur centre de formation et répondre à toutes vos questions !!!

Attention : apéro monstre le samedi soir !!!

Nous partons là-bas, le vendredi 31 08 le matin (9h30 environ), avec l’Alpha Trainer, le M16 et le Nynja…

Le retour sera le dimanche en fin d’après-midi.

Si comme élève vous souhaitez faire une navigation école, c’est un cours très formateur.

C’est entre 1h30 et 2h de vol. Signalez-vous vite ! car les places sont limités.

Plus facile à parquer dans les hangars

Si des volontaires ou des pilotes souhaitent venir c’est avec grand plaisir car il y a à faire et l’ambiance est ultra sympa.

D’autant que le salon est hyper intéressant.

D’autres machines du club nous accompagnent et tout le monde est bien venu.

Si quelqu’un peut nous prêter un utilitaire genre camionnette on est rudement preneur,

Si non, une ou 2 voitures vont partir par la route, nous avons du matériel et nos couchages à emporter,

Qui pourraient convoyer une voiture (dont une avec petite remorque) ?

Magnifique machine !!!! très performante et confortable !!!

Notez que nous chargeons tout le matériel le jeudi matin, si donc vous souhaitez que nous emmenions votre couchage et vos affaires, elles doivent être dans l’entrée du club, au plus tard, le mercredi soir, soyez rigoureux avec cela car nous nous retrouvons toujours au dernier moment à caser des trucs, cela est difficile et nous fait perdre un temps précieux au moment du départ, merci d’en tenir compte !

Par ailleurs, des personnes m’ont dit qu’elles viendraient en voiture

C’est très intéressant à savoir quand elles font l’aller et le retour et qui ?

Ambiance de 2011

Pour pouvoir ou raccompagner l’élève qui a fait l’aller ou emmener en covoiturage l’élève qui souhaite faire le retour…

Donc en réponse à ce mail, svp, faite moi savoir vos intentions : élève pour la navigation et voiture pour la logistique

Je vais ensuite pouvoir synthétiser tout cela.

Bien à vous et à très bientôt là-dessus, merci

Serge

La prose de Jean-Michel

JM est au milieu avec casquette et lunettes

Coucou Serge , Geneviève et Phil,

C’est fait ! Me voilà depuis quelques jours Instructeur ULM après quelques mois de travail acharné pour obtenir le précieux sésame. Les mots et les superlatifs me manqueront certainement mais vous m’avez accueilli au sein de VELIPLANE comme chacun des pilotes ou élèves qui veulent se former et devenir des hommes oiseaux et assouvir leur soif du vol.

les Stars du Véliplane

Au VELIPLANE, j’ai beaucoup appris et j’apprendrai encore et encore car une qualification d’instructeur ne place personne au-dessus des autres, en effet vous avez su me faire passer les bons messages et vous avez su  corriger mes erreurs à chaque fois que cela s’imposait.

Chaque fois que j’arrive au VELIPLANE je suis heureux car je cotoye des personnes extraordinaires, venant de divers horizons avec qui j’ai grand plaisir à partager nos diverses expériences de vol en toute simplicité et humilité, tout cela provient de cette magie ou alchimie que tous les trois vous avez su développer « Les Véliplanants et Véliplanantes ».

c’est No NAME ! la chienne de Cédre

Pour revenir à ma formation au sein de VELIPLANE, elle est sérieuse, concise et les sujets sont bien abordés, en vol Phil, Serge et j’associe Erwan sont de redoutables instructeurs aguerris aux erreurs que nous pouvons commettre et ils apportent les commentaires et actions correctrices en fonction des résultats du vol ou des manquements constatés.

Je recommande vivement le VELIPLANE pour la formation à la qualification d’Instructeur ULM ainsi que pour une simple formation de pilote ULM « C’est le top ».

Au niveau machines, VELIPLANE possède une flotte en parfaite adéquation avec une progression maîtrisée en passant par le Nynja, le Coyote ou l’Alpha Trainer  qui est hyper équipé. Pour le pilote d’avion que j’étais au départ il m’a fallu apprivoiser ces beaux oiseaux car la légèreté des appareils au début cela surprend un peu. Après quelques heures et quelques lâchés cela s’est finalement bien passé. Grâce à vous j’ai pu mesurer la complexité et la difficulté pour devenir un bon pilote ULM et hausser mon niveau pour obtenir ma qualification IULM.

Au VELIPLANE, il y a une véritable famille qui vit en osmose , au rythme des vols , des repas autour de la table dans la salle du club house, cela m’a rappelé les repas sur la base aérienne ou les mécanos, les pilotes , les contrôleurs se réunissaient pour se taper une bonne cloche et se taper des barres de rires en toute simplicité, Merci Serge et Geneviève pour cet esprit familial , cette vie de club que l’on ne trouve nulle part ailleurs.

Pour conclure cette prose, Serge et Geneviève je vous remercie de m’accorder votre confiance et l’honneur que vous me faites de rester comme Instructeur au sein du VELIPLANE-CLUB.

Boun Vespre a divendres

Jean Michel VICH

Merci JM, c’est un honneur pour nous, un type comme toi qui a passé plusieurs fois plusieurs Mach avec plusieurs tonnes dans les mains !!!!

porte té ben (c’est du provençal)