Tests Instructeurs

La composition du test Instructeur Ulm :

prévoir une journée sur place.

PROGRAMME DU CONTROLE FEDERAL DES CANDIDATS A LA QUALIFICATION INSTRUCTEUR DE PILOTE ULM

Suite à votre formation en centre homologué, le responsable pédagogique de votre formation vous a déclaré être au niveau de l’examen.

Comme vous avez déjà passé avec succès la préévaluation théorique, le test théorique sous forme de QCM est exclu du contrôle fédéral.

le cours magistral
le cours magistral

L’examen comporte 4 UV :

  1 – Exposé pédagogique au tableau

  2 – Visite prévol expliquée

  3 – Test pratique de maniabilité

Pour une optimisation des tests en vol 🙂

  4 – Test en vol de pédagogie appliquée

1) Exposé pédagogique au tableau

Sur un sujet tiré au sort dans la liste ci-dessous :

1 – Pourquoi l’ULM vole-t’il ? Notions élémentaires de décomposition des forces.

2 – Le décollage et les facteurs influençant le décollage.

3 – L’atterrissage et les facteurs influençant l’atterrissage (dont le vent de travers)

4 – Le virage. Influence sur l’équilibre des forces. Mise en évidence du facteur de charge.

5 – La polaire des vitesses et ses points caractéristiques.

6 – Le vol plané. Décomposition des forces et mise en évidence de la finesse.

7 – Facteurs influant sur la portance et la traînée.

8 – Facteurs influant sur la stabilité longitudinale. Centrage

9 – Le vol aux grands angles d’incidence. Le décrochage

10 – Effet de la dérive sur la trajectoire en ligne droite et en virage

11 – L’altimétrie. Principes généraux et les différents calages

12 – Division de l’espace aérien français

13 – Structure d’un message radio. Principes généraux d’un échange radio

14 – Les fronts et les nuages associés. Compatibilité avec le vol VFR

15 – Dans quelles conditions peut-on rencontrer des turbulences ? Risques et conduite à adopter

16 – Les transformations adiabatiques. Notions de stabilité et d’instabilité de la masse d’air

17 – Les facteurs influant sur la stabilité latérale

18 – Les règles de l’air à proximité d’un terrain. L’intégration et le tour de piste

19 – (multiaxes seulement) Le vol dissymétrique. La glissade et le dérapage

20 –  l’information météorologique.

2) Visite prévol expliquée

3 points seront pris en compte pour la note :

– La qualité globale du contrôle technique

– La logique de la méthode employée

– La valeur pédagogique des explications données avec participation de l’élève

3) Test pratique de maniabilité (cf descriptif ci-joint)

Pour les tests en vol, l’oubli des manœuvres et procédures mettant en question la sécurité (visite prévol, actions vitales, etc) est éliminatoire.

Avant les tests en vol, une prise en main des appareils – simple tour de piste- est offerte aux candidats venant de  l’extérieur du centre d’examen. Mais nous rappelons que l’expérience et le niveau de pilotage exigés pour l’examen doivent permettrent aux candidats de s’adapter à la machine qui leur sera attribuée.

4) Test en vol de pédagogie appliquée

Le candidat devient instructeur.

Le testeur joue le rôle de l’élève et ne pilote que pour exécuter l’exercice sur ordre du candidat.

Une des 3  leçons suivantes sera l’objet du cours :

                     – Le décollage

                     – Le virage

                     – L’atterrissage

Voici ce que le candidat doit pouvoir faire.

Explication pédagogique détaillée du vol prévu (briefing)

– Contrôle de la visite prévol technique simple réalisée par l’élève pilote

– Démonstration des actions vitales, des règles de sécurité et des consignes terrain suivie du contrôle de ces points lors de l’exécution de l’exercice par l’élève pilote

– Définition des moyens de communication en vol (si pas d’intercom !…)

Démonstration de l’exercice du jour

– Correction de l’exercice exécuté par l’élève

– Re-démonstration de l’exercice

– Fixation de l’appareil au retour du parking selon conditions météo

Critique du vol et pointage de la fiche de progression (de-briefing)

Aux étapes explication, démonstration, critique, tous les points suivants devront être abordés ; Ils constituent la trame d’évaluation du test.

Pour la leçon : Décollage : 1 – Facteurs influant sur la distance de décollage et pente de montée

2 – Choix du seuil

3 – Actions vitales (check)

4 – Stabilisation de la machine

5 –  La mise de gaz  (3x : couple)

6 – Tenue d’axe au roulage

7 – Rotation (exclue pour 3x)

8 – Palier

9 – Pente de montée (Pendul : avec retenue)

10 – Tenue d’axe en palier et en montée

11 – Panne moteur

Pour la leçon : le virage : 1 – Prise de repère aile/sol

2 – Sécurité

3 – Limite d’inclinaison

4 – Vitesse et facteur de charge

5 – Déplacement des commandes

6 – Remise au neutre et contrôle du roulis induit

7 – Anticipation

8 – Sortie du virage

9 – Remise au neutre

10 – Contrôle de hauteur et d’assiette

Pour la leçon : l’atterrissage : 1 – P : repères de position   Multi : repères capot

2 – Choix du seuil

3 – Respect de l’axe

4 – Respect vitesse d’approche

5 – Facteurs de performance

6 – Phase de décélération

7 – Notion de gradient

8 – Arrondi

9 – Palier de décrochage (3x : tenue d’axe aux pieds)

10 – Toucher des roues arrières à vitesse mini

11 – Posé de la roue avant à vitesse mini

Le test dure une journée et coûte 410 € (440 en Autogire),

Formations et baptèmes ULM à Paris